Les droits de lutte d’un citoyen

En général, je distingue 5 étapes sur l’évolution des droits pour la lutte d’un citoyen.

En général, je distingue 5 étapes sur l'évolution des droits pour la lutte d'un citoyen.

  1. Le citoyen doit utiliser les moyens législatifs à sa disposition. L’appel aux députés de sa circonscription, lancer des référendums et harceler le gouvernement.
  2. Si les moyens ci-dessus échouent, alors le citoyen doit passer par des moyens plus directs. Des pétitions, organiser des mouvements sur des plateformes en dehors des circuits gouvernementaux, faire honte aux gouvernants. Cela peut être via les réseaux sociaux, les sites spécialisés, mais la plateforme doit être totalement libre de la censure gouvernementale.
  3. Le citoyen doit porter plainte contre le gouvernement. Il doit le trainer en justice. Si la justice nationale est corrompue, alors il doit passer par des instances internationales telles que la Cour Pénal ou les Nations Unies.
  4. Dans le cas où les moyens ci-dessus échouent, le citoyen doit descendre dans la rue et il ne doit pas la quitter jusqu’au renversement du gouvernement. Le harcèlement contre tous les appareils du pouvoir doit être systématique. Les forces de l’ordre, les magistrats et toute entité morale ou physique qui collaborent avec le gouvernement. À partir d’un certain moment, la nuance doit disparaitre et le citoyen doit choisir un camp totalement radicalisé.
  5. Dans le cas où tous les moyens ci-dessus échouent. Si les manifestations dans les rues échouent, alors le citoyen doit prendre les armes pour renverser le gouvernement par la force.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *