Zoophilie contre le Fisting Anal

Parmi les zoophiles, la nature du dommage se produit par un pénis totalement imbriqué et engorgé de sang qui provoque des lacérations du tissu lorsqu’on rétracte le pénis de l’anus. Chez les gens qui pratiquent le fisting anal, l’étirement répétitif dans le canal anal et le sphincter externe provoque des blessures internes. Le mode de stimulation physique explique l’ampleur des blessures entre les Fisters et les zoophiles.

Dans le fisting, la pression appliquée par la main est contrôlable autour et dans le sphincter anal tandis que la pénétration par un pénis animal est imprévisible autour et dans le sphincter anal. Sur le plan de la médecine légale, les conclusions de ce papier décrit un mécanisme signifiant dans les Fisters et les zoophiles passifs. Ces descriptions pourront aider cliniquement afin de différencier les stimulations rectales plaisante et pathologiques.

Vous avez dû mal à piger ? c’est l’Abstract d’un vrai papier scientifique publié dans la revue Journal of Forensic and Legal Medicine.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *