Vaccination : L’obligation ne suffira pas

La Californie a eu son lot de problèmes avec le mouvement anti-vaccination. Et l’obligation ne suffit pas, car il faut également enseigner aux parents les bases de l’épidémiologie et ce qu’on appelle l’immunité de groupe.

Le Minnesota est dans la merde après qu’une épidémie de rougeole ait fait son apparition. Malheureusement, la rougeole n’est pas tombé du ciel puisqu’elle est le résultat d’enfants non vaccinés par leurs parents. Le Minnesota répertorie déjà 76 cas et il pourrait faire passer des lois pour rendre la vaccination obligatoire.1 Cependant, le cas de la Californie devrait faire réfléchir, car l’obligation des vaccins avec des sanctions n’est pas suffisant. En France, le nouveau gouvernement envisage également de rendre 11 vaccins obligatoires.2

La Californie avait fait passer une loi qui obligeait la vaccination. Mais les activistes anti-vaccin se sont déchainés, mais ils n’ont pas réussi à imposer leurs opinions. Mais à la place de la seule obligation de vacciner, on a également utilisé un modèle mathématique, mais également le soutien des parents pro-vaccins. Le modèle mathématique concernait la compréhension de ce qu’on appelle l’immunité grégaire ou immunité de groupe.3 En gros, si une grande partie de la population est vacciné, alors cela stoppe la transmission de la maladie. Pour la rougeole, il faut que l’immunité de groupe soit de 83 à 95 %. 4 Cela parait du bon sens, mais l’inverse est également vrai. Si une personne est atteint de la rougeole, alors elle peut infecter de 12 à 18 personnes. Et chaque contaminé va avoir la même moyenne. Le résultat est si l’immunité grégaire baisse légèrement, alors on a une épidémie sur les bras.

Les autorités et les chercheurs en Californie ont compris que si on balançait simplement les faits sur la vaccination, alors cela ne fonctionnerait pas et cela pourrait même provoquer ce qu’on connait comme le Backfire Effect (Effet rebond) qui dit que plus vous présentez une preuve solide à quelqu’un, plus cette personne va nier cette preuve et renforcer cette croyance.5 En revanche, si vous enseignez aux parents récalcitrants les concepts de l’immunité grégaire en disant que l’épidémie va débarquer si l’immunité de groupe baisse, alors ils sont plus enclins à accepter la vaccination. En France, où l’anti-vaccination est très fort (près de 40 % des personnes interrogées), ce type d’exemple est un modèle à suivre. Les leçons à tirer de la Californie est que vous aurez toujours une opposition très forte, mais il faut insister en combinant la carotte et le baton. L’obligation avec les sanctions, mais également l’éducation des parents en leur proposant les effets réels d’une transmission. Et au fil du temps, la vaccination va revenir, car malgré les premières oppositions, tout le monde finit par rentrer dans le rang.

1.
Immunité de groupe. rougeole-epidemiologie. http://rougeole-epidemiologie.overblog.com/immunit%C3%A9-de-groupe. Accessed June 19, 2017.
2.
Hare E. Facts Alone Won’t Convince People To Vaccinate Their Kids. FiveThirtyEight. https://fivethirtyeight.com/features/facts-alone-wont-convince-people-to-vaccinate-their-kids/. Published June 12, 2017. Accessed June 19, 2017.
3.
FRED Web. fred.publichealth.pitt.edu. http://fred.publichealth.pitt.edu/. Accessed June 19, 2017.
4.
What is Herd Immunity? — NOVA | PBS. pbs.org. http://www.pbs.org/wgbh/nova/body/herd-immunity.html. Accessed June 19, 2017.
5.
Gérard Carton G. L’effet Backfire. Groupe Gérard Carton. http://gcarton.com/fr/publications/breves/leffet-backfire. Accessed June 19, 2017.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *