Wittgenstein, cadre du Parti Imaginaire

Il existe un philosophe, nommé Moore, qui à partir des années 1930 a passé beaucoup de temps à essayer de prouver l’existence du monde extérieur. Il s’agissait pour lui de réfuter logiquement et de manière imparable le doute sceptique – c’est à dire l’attitude de celui qui imagine que le monde n’existe que dans sa tête, comme pure perception sans objet, ou comme idéalité.

Son argument imparable s’énonce comme suit :

1. [En levant la main droite] Voilà une main

2. [En levant la main gauche] Voilà une autre main

3. Il y a au moins deux objets extérieurs dans le monde

4. Par conséquent, il existe un monde extérieur.

Moore a développé cet argument dans une conférence intitulée Certitude, texte qui a retenu l’attention d’un autre philosophe, Wittgenstein, poids lourd du game philosophique occidental au 20e siècle. Dans les deux années précédant sa mort, en 1951, Wittgenstein a rédigé en commentaire à l’argument de Moore 676…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *