Vietnam : RSF appelle à la libération de la blogueuse indépendante “Mother Mushroom”

Plus connue sous son pseudonyme “Me Nam” (Mother Mushroom), Nguyen Ngoc Nhu Quynh, doit être jugée à compter de ce jeudi 29 juin, après plus de huit mois de détention incommunicado. Arrêtée le 10 octobre 2016, la blogueuse est accusée par les autorités locales d’avoir, par ses articles, “déformé la vérité et l’histoire, diffamé le Parti communiste vietnamien et avoir incité à la violence contre le Parti au pouvoir”, en violation de l’article 88 du code pénal.

Nguyen Ngoc Nhu Quynh est l’une des principales figures de la liberté d’expression au Vietnam. Sur les réseaux sociaux, elle avait notamment abordé la délicate question des violences policières et avait révélé, en avril 2016, la mauvaise gestion des autorités après la fuite de polluants industriels de l’usine taïwanaise Formosa Ha Thinh Steel Corporation. La blogueuse a été récemment récompensée par le Prix international du courage féminin en mars 2017.

A la veille de…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *