Trois journalistes étrangers expulsés d’Ukraine en quelques jours

Читать по-русски в PDF / Lire en russe

“Arrêter et expulser des journalistes n’est pas une bonne réponse à la guerre de l’information. Encore moins sans explication détaillée et sans mécanisme de recours, déclare Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l’est et Asie centrale de RSF. Si contestables que puissent être certains contenus, rien ne justifie ces atteintes à la liberté de la presse, qui ne font d’ailleurs qu’offrir des arguments à la machine de propagande russe.”

La journaliste Anna Kourbatova, correspondante de la chaîne semi-publique russe Pervy Kanal, a été arrêtée le 30 août à Kiev. La porte-parole des services de sécurité ukrainiens (SBU), Olena Guitlianska, a annoncé quelques heures plus tard qu’elle était expulsée vers la Russie et interdite de séjour pour trois ans, pour avoir “nui aux intérêts nationaux”. “Quiconque se permet de diffamer l’Ukraine subira le même sort”, a-t-elle averti….

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *