terre fertile à l’expérimentation sociale et écologique

Photographie : LabEESS

Berceau de mai 68, le campus de l’Université Paris-Nanterre (Hauts-de-Seine) souffre trop souvent de sa mauvaise réputation passée. Insécurité, bâtiments insalubres, échec universitaire, les jugements vont bon train concernant ce campus de 32 hectares. Pour Cyprien Morel, co-président du Laboratoire Ethique, Economique, Social et Solidaire (LabEESS), il représente pourtant un formidable symbole d’une mixité sociale réussie ainsi qu’un terrain particulièrement fertile pour les expérimentations environnementales et sociales.
LabEESS et la philosophie de l’expérimentation   

Expérimenter. C’est tout l’objet du LabEESS, collectif d’étudiants et de membres du personnel réunis autour de projets éthiques et d’économie sociale et solidaire au sein du campus. « Nous nous sommes toujours pensés comme un véritable laboratoire » nous explique Cyprien, jeune diplômé du Master Humanités & Management de l’université….

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *