Sylvie Goulard puis Jean-Yves Le Drian en Egypte : pas de « moralisation » pour la diplomatie française et les ventes d’armes

Après le déplacement de la ministre des Armées Sylvie Goulard pour assurer le régime égyptien d’al-Sissi de la perpétuation du soutien français, lundi [1], c’est au tour de Jean-Yves Le Drian, dans son nouveau costume de ministre des Affaires étrangères, de se rendre au Caire ce jeudi. Passé au Quai d’Orsay après cinq années au ministère de la Défense, où il a négocié pour plus de 6 milliards d’euros de contrats d’armement avec l’Egypte, Jean-Yves Le Drian va être reçu en ami. Le « ministre de l’Afrique » de François Hollande avait été, à la fin du quinquennat, décoré par le dictateur Sissi de « l’ordre de la République de la première catégorie, en reconnaissance de ses efforts et sa contribution à l’essor sans précédent de la coopération militaire entre les deux pays », selon le communiqué de la présidence égyptienne [2]. A la tête de la diplomatie française, il ne devrait pas faire plus de cas des multiples…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *