Sur la piste des dealeurs chinois de Louis Vuitton

Installés dans un café branché des Galeries Lafayette, un mercredi après-midi de début de soldes d’été, quatre Chinois sirotent des smoothies tout en rigolant. Jusqu’ici, rien d’extraordinaire. Soudainement, une poignée de jeunes, Chinois également, passent la porte, les bras chargés de sac à l’effigie de marques de luxe. L’ambiance devient plus studieuse. Les hommes attablés extraient la marchandise de chacun des paquets : sacs à mains, portefeuilles… Au total des milliers d’euros de marchandise défilent en quelques dizaines de minutes à peine.

Les quatre hommes assis derrière la table de bistrot photographient et notent minutieusement prix et caractéristiques de chaque produit sur un cahier. Puis les rangent dans une grande valise qu’on imagine achetée pour l’occasion. Ils adressent quelques mots à leurs livreurs avant que ces derniers ne disparaissent. Quelques minutes plus tard, un autre groupe les remplace. La scène se répète. Au…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *