Suite au 15 août à Bure : autopsie de la grenade “assourdissante” GLI F4

Le contexte de la manifestation du 15 août

Mardi 15 août, alors que la manifestation contre le projet Cigéo arrive à son terme, une dernière « charge symbolique » est lancée vers les gardes mobiles, positionnés en petits groupes alignés le long d’un champ situé exactement sur la limite entre la Meuse et la Haute-Marne, entre les villages de Bure et de Saudron. La charge se voulait démonstrative, factice, pour mettre un dernier coup de pression aux gendarmes avant de rentrer. La plupart des manifestantEs étaient fatiguéEs, après avoir été acculéEs loin de l’objectif initial de la manifestation et canardéEs avec des grenades lacrymogènes depuis bien une heure. Presque tout le monde s’est laissé entraîner, y voyant une manière de décompresser avant de rentrer bredouilles.

JPEG - 342.8 ko

Manifestation du 15 août à Saudron, à proximité de Bure

L’impensé de cette mauvaise blague, c’est que les gendarmes se sont sentis sérieusement attaqués, et ont…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *