Standing Rock vs. Tigerswan – Part. III –

Nous publiions les semaines passées deux traductions d’articles parus sur The Intercept (ici et , relatant les pratiques particulièrement douteuses d’agences de sécurité privées dans le cadre de la répression du mouvement d’opposition à la construction du Dakota Access Pipeline (DAPL). Cette semaine, nous vous présentons le troisième article de cette série, exposant les liens complexes, mais avérés, entre ces agences de sécurité privées et les forces de l’ordre.


Lorsque le 22 février, les forces de l’ordre commencent à évacuer les résidents du camp NoDAPL Oceti Sakowi, limitrophe à la réserve Sioux de Standing Rock, le brutal hiver du Dakota avait déjà partiellement fait le travail. Aussi, alors que le nombre d’opposants suit la même courbe descendante que l’attention nationale pour la lutte en cours, il semblait tout naturel à l’entreprise de sécurité privée en charge de la surveillance du mouvement de rentrer chez elle….

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *