Soutien français à la déforestation

« A quoi joue l’AFD ? » se demande
Greenpeace dans un communiqué du 15
mai dernier
consacré à l’exploitation
forestière en République démocratique du
Congo. Ce pays est en effet soumis, depuis
la fin de la guerre civile, à une moratoire
concernant l’attribution de nouvelles
concessions forestières pour éviter une
déforestation massive et dérégulée. Même
s’il n’est pas strictement respecté dans les
faits, le moratoire a néanmoins contribué à
protéger la forêt congolaise des appétits
des multinationales et autres groupes
maffieux.

Or l’Agence française de
développement, qui a « récemment pris des
engagements pour éviter de financer tout
projet qui contribuerait à la déforestation
ou la dégradation des forêts en Afrique
 »,
est pourtant engagé dans un projet visant à
obtenir la levée du moratoire d’ici 2018
pour accroître « l’espace forestier sous
concession pour l’amener à 300 000 km2,
soit plus qu’un quart de la forêt…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *