Shawkan, 4 ans de prison pour des photos, 4 ans de trop

Le 14 août 2013, le photojournaliste Mahmoud Abou Zeid, 29 ans, plus connu sous le nom de Shawkan, a été arrêté alors qu’il couvrait, pour l’agence britannique Demotix, la violente dispersion par les forces de l’ordre des manifestants pro-Morsi sur la place Rabaa al-Adawiya, dans la capitale égyptienne. Depuis cette date, Shawkan est maintenu en détention, sans même avoir été condamné.

Une détention provisoire qui se prolonge indéfiniment depuis quatre ans, ce n’est pas un acte de justice mais une punition politique excessive, représentative du climat de répression que subissent les journalistes et blogueurs en Egypte, dénonce Alexandra El Khazen, responsable du bureau Moyen-Orient de RSF. Le seul crime de Shawkan est d’avoir voulu faire son métier de photographe. Quatre ans derrière les barreaux pour avoir voulu témoigner et documenter une manifestation est un prix à payer inacceptable. Shawkan n’a rien à faire en prison, il doit être…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *