Série d’interpellations contre la presse en Mauritanie

Plusieurs dirigeants des principaux médias francophones privés du pays ont été convoqués -parfois de façon musclée- dans la journée du 25 août par les forces de sécurité mauritanienne, officiellement pour des raisons “en lien avec la sécurité nationale”. Babacar Mbaye Ndaye, rédacteur en chef du site d’information Cridem et sa directrice administrative, Della Ba; Moussa Saby Sy directeur de publication du Quotidien de Nouakchott et Jeidna Deida fondateur du site d’information Mauriweb ont été interrogés par les hommes de la Brigade des crimes économiques sur leurs liens financiers supposés avec l’opposant en exil Mohamed Ould Bouamatou. Un quatrième journaliste, Ahmed Ould Cheikh, directeur de l’hebdomadaire Le Calame –connu pour ses éditoriaux acerbes contre le gouvernement- était également recherché mais il se trouvait en déplacement à l’étranger au moment où la police est venu l’interpeller.

Les policiers ont également interrogés…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *