Saadallah Wannous. Itinéraire d’un intellectuel arabe libre

Depuis sa disparition en mai 1997 à Damas à l’âge de 56 ans, Saadallah Wannous, l’un des plus grands critiques et dramaturges arabes reste présent dans notre mémoire.

Avant d’être un auteur dramatique, Saadallah Wannous était un penseur, porteur d’un projet culturel. Le théâtre était au service de ce projet ; le choix du médium était dicté par la conviction, acquise très tôt, que cette forme d’expression artistique offrait plus que toute autre un espace où l’écoute pouvait s’exercer, au-delà du monologue, vers l’échange des idées. C’est cet échange qui nous porte vers l’avenir, aimait-il à dire.

Sa conception a évolué au fil des mutations qu’a connues le théâtre lui-même. Au tout début, le dramaturge aspirait à concevoir un théâtre pour le peuple, produit d’une action collective dans laquelle la relation entre comédiens et spectateurs jouerait un rôle moteur. Le public ne devait pas rester passif, mais intervenir…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *