Rendez-les-nous vivants!

Le 26 septembre 2014 plusieurs dizaines d’étudiants de l’école Ayotzinapa se rendent en bus à Iguala pour manifester contre le gouvernement. Arrêtés par la police et livrés à la mafia locale des « Guerrero Unidos », on recensera 27 blessés, 6 morts et 43 disparus. Le maire de la ville ainsi que sa femme sont considérés comme les commanditaires de ces enlèvements, ils fuient la ville avant d’être arrêtés à Mexico. Dans toute sa monstruosité, cette affaire incarne la collusion entre pouvoirs politiques et mafias au Mexique, s’ensuivront des mobilisations sans précédent dans le Guerrero, contre la mafia et contre l’État. Rendez-les-nous vivants ! Une histoire orale des attaques contres les étudiants d’Ayotzinapa de John Gilber est très certainement l’ouvrage traduit en français le plus à même de raconter cette histoire, ses enjeux et ses logiques. Nous en publions deux extraits cette semaine, trois ans plus tard. Dans celui-ci vous pourrez…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *