Rémy Chanson, du ministère des Finances au eSport

Polo rouge et barbe de trois jours, Rémy Chanson reçoit dans les bureaux de son équipe, ArmaTeam, installée dans une pépinière d’entreprises du Kremlin-Bicêtre. « Je suis désolé, c’est encore un peu le bazar. On a fait une méga compet’ ce week-end. » Chanson, c’est un peu le papa du eSport en France. Il a tout vu, tout fait :

« J’ai commencé à faire des compet’ sur StarCraft en 98. Je faisais mes premiers tournois sur la scène parisienne dans des cyber cafés. A l’époque, on galérait pour avoir Internet, on pouvait jouer que là-bas. »

L’explosion de l’e-sport dans l’hexagone, il l’a vécu de l’intérieur. D’abord comme joueur, connu sous le pseudo de Llewellys, puis comme directeur d’équipes depuis une dizaine d’années. Il se marre :

« C’est comme si je jouais à eSport Manager. »

Fort de son expérience, il a sorti il y a quelques semaines son bouquin, Le guide de l’eSport. Sur 200 pages, il raconte…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *