Qatar. Choses vues dans un pays sous embargo

Sur les écrans du Boeing 777 de Qatar Airways en route vers Doha, la silhouette de l’avion vire à gauche pour éviter de survoler le territoire saoudien. L’appareil fait un détour par l’Iran. Depuis l’embargo décidé par l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Bahreïn et l’Egypte le 5 juin 2017, le Qatar vit un isolement relatif. Si la frontière avec l’Arabie saoudite — la seule frontière terrestre de l’émirat — reste fermée aux personnes et aux biens, le Qatar compte de nombreux amis dans la région, de l’Iran à la Turquie — qui a même envoyé des troupes en un geste ostentatoire d’amitié — jusqu’à l’Inde, dont les cargos déversent dans le port marchandises et équipements. Fort de ces soutiens, le petit émirat s’est mis en mode défi.

« Tamim la gloire »

A Doha, la capitale, le portrait du jeune émir Tamim Ben Hamad Al-Thani est partout, toujours le même, un dessin stylisé en noir et blanc représentant le chef…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *