Petite histoire de l’abstention en France

Il y a eu 56% d’abstention au second tour des législatives. Elections européennes mises à part, c’est le taux d’abstention le plus élevé de la Ve République. Comment analyser ce record ?

C’est très complexe et derrière une seule pratique – ne pas aller voter – il y a tout un tas de messages très différents. Je pense d’abord à l’abstention involontaire : des gens ont été radiés des listes électorales. Ils ont voulu allé voter et une fois devant le bureau de vote, se sont rendus compte qu’il n’y étaient pas inscrits. J’en connais plein dans ce cas. Il y a aussi les gens qui sont malades, ou ceux qui ont prévu de faire autre chose le jour du scrutin ; et un gros socle de Français qui ne veulent pas voter et qui le revendiquent, parce que le choix politique qu’on leur propose ne suffit pas à mériter leur déplacement. Ils ont l’impression que mettre le bulletin d’un côté ou de l’autre, ne changera rien. L’abstention est…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *