Pendant un an, deux policiers ont racketté des vendeurs de roses lillois

Tribunal Correctionnel de Lille – Epaules larges, qu’on imagine sculptées par des années à soulever de la fonte, et cheveux ras, Fabrice P. quitte le banc des prévenus avant même son passage à la barre. L’ancien fonctionnaire de la Police aux frontières (PAF) est accusé d’avoir, entre février 2012 et janvier 2013, usé de sa fonction pour racketter à de nombreuses reprises plusieurs vendeurs de roses et passer à tabac certains.

Ses avocats, maître Legrand et Bussy, ont demandé le dépaysement de l’affaire. En clair, que l’affaire soit jugée dans un autre tribunal, au motif que l’une des victimes s’était confiée à un magistrat du tribunal. Le juge avait logiquement signalé les faits et son témoignage apparaît dans le dossier d’instruction. Pas suffisant pour obtenir le renvoi devant un autre tribunal. Ce mercredi 4 octobre 2017, Fabrice P. et ses défenseurs quittent la salle après avoir déclaré que dans ces conditions « les droits de…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *