Ousmane, le réfugié musulman accueilli par des Femen

Clichy, Squat Femen, juin 2015 – Sous la table de cuisine de récup, un tapis de prière couvre le carrelage froid de la salle à manger. Les reliques d’un shooting militant. Ousmane, jeune migrant ivoirien de 16 ans, rit en le découvrant. « Pourquoi vous avez un tapis de prière sous votre table ? ». Marguerite, activiste Femen depuis 3 ans, lui répond enjouée « Et pourquoi pas ? ». Ousmane n’a pas prié depuis longtemps. À la rue depuis quelques semaines, il préfère ne pas prier s’il ne peut pas faire ses ablutions. Maintenant qu’il est hébergé au squat Femen, il va pouvoir les reprendre. Marguerite met le tapis à la machine et l’offre à Ousmane.

« Jusqu’à aujourd’hui je l’utilise. Tous les jours. »

Arrivé seul en février 2015, Ousmane a dormi 3 mois sur un matelas défoncé dans le camp qui borde la Halle Pajol. En avril 2015, il se déclare en tant que mineur isolé. Les démarches sont longues. C’est à cette époque que je…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *