Ordonnances et démocratie ne font pas bon ménage – The Dissident

Emmanuel Macron à l'Élysée. Photo Flickr/Ibrahim Ajaja - Banque mondiale

Emmanuel Macron à l’Élysée. Photo Flickr/Ibrahim Ajaja – Banque mondiale

Michel Fize, sociologue et auteur de La Crise morale de la France et des Français (Mimésis, 2017), revient sur la détermination du président Emmanuel Macron à gouverner par ordonnance sur des sujets particulièrement sensibles.

Les ordonnances, qu’elles soient royales ou républicaines, forment des « coups d’État politiques ». Précisons, à l’attention des journalistes effarouchés par l’usage d’expressions comme « climat de quasi-guerre civile » (Fillon) ou « coup d’État social » (Mélenchon), que ces termes doivent être pris dans leur sens figuré – que tout mot possède évidemment.

Les ordonnances sont, en démocratie, un mode arriéré et autoritaire de gouvernement. Elles sont toujours imaginées par le pouvoir contre un système ou un droit existant. Pour prendre un exemple historique ancien, souvenons-nous des deux ordonnances de Charles X,…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *