ONG. Dépolitisation de la résistance au néolibéralisme ?

 


Vingt ans après la première édition d’un numéro d’Alternatives Sud consacré au rôle des ONG (Organisations non gouvernementales) dans la mondialisation néolibérale, la question reste d’actualité.
Si, par définition, ces organisations se veulent indépendantes des États, promotrices des intérêts des citoyens et protectrices de la nature, dans les faits, le financement de leurs activités reste fortement dépendant de gouvernements et d’institutions porteuses d’un modèle uniformisé : « bonne gouvernance » et « développement durable ».
Selon les pays, les contraintes légales et la répression plus ou moins ouverte restreignent les capacités de mobilisation et d’interpellation de ces acteurs.
Le risque de la dépolitisation, renforcé par les injonctions à une professionnalisation de type managérial, s’étend au Sud comme au Nord et tend à réduire les ONG à des prestataires au service de leurs bailleurs de fonds, publics ou privés.
Pour…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *