« Nous avions passé un accord avec l’État islamique »

« Pour fuir, ils avaient réquisitionné tout ce qui pouvait rouler : motos, tracteur, voitures cabossées, pick-up et même un tractopelle embarquant quelques combattants dans la pelle. »


Alternative libertaire reproduit les billets du blog Kurdistan-Autogestion-Révolution, carnet de voyage d’un camarade engagé au sein des YPG.

Au fil des semaines, il témoignera de la vie au sein des milices combattantes, des débats qui s’y mènent et de l’expérience du confédéralisme démocratique dans les zones libérées.


Front Est de Raqqa, le 13 septembre 2017

Suite de mon précédent billet.

Le 1er juin, cela faisait maintenant trois jours que nous étions entrés dans Mansoura et que nous tenions la même position défensive aux abords de la route principale menant vers le centre-ville. Les accrochages se succédaient entre nos troupes et celles de l’État islamique, mais les combats n’étaient pas très intenses, en particulier pour mon unité, qui n’est ni une…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *