Miroir Social – Météo sociale en alerte orange au CCAS des IEG

L’encre de la promulgation du décret modifiant l’article 25 du statut (ayant trait aux activités sociales et culturelles de la branche des industries électrique et gazière) est à peine sèche que déjà les premiers effets néfastes sur l’avenir des structures sociales et du personnel se font jour.

Salariés mis à disposition

Le nouveau décret impose maintenant aux activités sociales d’entièrement financer les salaires des agents ayant fait le choix de travailler au sein des structures sociales. Pour notre fédération énergie et mines, c’est une régression sociale qui présente les germes d’une remise en cause future des mises à disposition dans les entreprises de la branche des industries électrique et gazière.
 
Auparavant, ce qu’on appelait couramment « écrêtement des charges » correspondait aux imputations sociales sur les salaires de chaque agent statutaire « mis à disposition » prises en charge…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *