Macron : après les provocations, les (mauvaises) excuses par Malika Butzbach

Cet article est en accès libre.
Politis ne vit que par ses lecteurs,
en kiosque, sur abonnement papier et internet,
c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante.
Pour rester fidèle à ses valeurs,
votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet.
Ce choix a un coût,
aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance,
achetez Politis,
abonnez-vous.

Être cultivé et parler comme les Français, un sacré bordel

O n peut être cultivé et parler comme les Français », arguait Christophe Castaner le jeudi 5…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *