L’épreuve Divines

Je suis une source intarissable d’hérésie. N’en connaissant aucune, je les confesse toutes. – Tsvetaeva

« Ce qui m’intéresse c’est le contraste, parce que la thématique du film c’est le combat qu’on mène contre soi-même ». Houda Benyamina enchaîne sur son premier film : « Je cherchais absolument l’obscurité, la lumière, c’était un peu un mot d’ordre à tout le monde [de l’équipe] ». À Cannes, aux Césars, les récompenses pleuvent sur ce film, encensé (à de rares exceptions près) par les médias.

Dans les réserves émises on reproche à Benyamina l’overdose de sensationnel banlieusard. On peut commencer par le mot banlieue, puisque qu’elle se réapproprie le mot : « On nous a beaucoup reproché d’être le énième film de banlieue alors que le énième film parisien ne dérange personne, alors aujourd’hui je n’ai plus envie de me défendre. (…) Oui, c’est un film de banlieue puisque ça se passe en…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *