Le socialisme du « bien vivre »

Introduction

 

Après avoir traversé non seulement une crise économique, sociale et démocratique – fruit du fondamentalisme néolibéral – mais aussi une crise de dirigeants et d’idées, une grande partie de l’Amérique Latine a réussi à s’extirper du joug des technocrates obséquieux et de l’orthodoxie aveugle qui nous a mené à la ruine. Nous avons eu l’audace de penser à nouveau par nous-mêmes, de repenser notre propre notion de « l’économique et de la politique ». C’est ainsi qu’a surgi le « Socialisme du bien vivre [buen vivir] ».

Le « Socialisme du bien vivre » se nourrit de la conjugaison réflexive de plusieurs socialismes : le classique, le scientifique, mais aussi le socialisme agraire d´Emiliano Zapata, le socialisme andin du péruvien José Carlos Mariategui, la doctrine sociale de l´Eglise, la théologie de la libération, sans oublier la longue histoire marquée par les luttes émancipatrices de nos peuples.

Le…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *