Le « parfait exemple »

Le 28 août dernier, Emmanuel Macron a invité à Paris ses collègues allemand, italien, espagnol, libyen, tchadien et nigérien pour parler du « défi majeur » que constituent la migration et l’asile, autrement dit pour échafauder des stratégies visant à repousser toujours plus loin le contrôle des flux migratoires en provenance d’Afrique. Lors de ce mini­ sommet, Macron a défendu sa proposition visant à faire examiner les demandes d’asile directement au Niger et au Tchad, pour épargner aux migrants le trajet (…)


270 – septembre 2017

/
,
,
,
,
,

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *