Le journal tendance du TGV Grenoble-Paris !

On a appris ce mois-ci qu’on a parmi nos lecteurs quelques anciens Grenoblois ayant trahi la cuvette pour la capitale. Il y a cet anonyme qui nous écrit pour nous assurer : « Grenoblois expatrié depuis bientôt 10 ans, je ne manque pas, lors de mes courts mais régénérateurs séjours dans notre cuvette, de me procurer Le Postillon. Je l’apprécie tant sur la ligne que sur la possibilité stressante d’y voir apparaître le(s) nom(s) de connaissances proches, voire paternelles, que vous vilipendez régulièrement, à juste titre souvent. » Pas mal, mais frustrant : on ne sait même pas le nom de son géniteur.
Et puis surtout, il y a « Supercoquillette » qui nous a écrit une missive drôle, hélas trop longue pour être intégralement publiée. En voici quelques extraits : « En tant qu’exilée depuis un bail de la cuvette vers l’égout (ndlr : la capitale), j’ai été jadis fort jouasse de tomber sur le premier numéro du Postillon. (…) Je ne me suis…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *