Le CLAP, en lutte contre la Start Up Nation !

JPEG - 33.1 ko

Comment vous vous êtes rencontrés, comment est venue l’idée de former un collectif ?


CLAP : Antoine* a rencontré Alan* à une première réunion d’info organisée par la CGT au mois de février 2017. Un mois plus tard, en mars, y’ a eu un mouvement de grève sauvage orchestré par Lyon, suivi par Bordeaux, et on a lancé ça à Paris. Ici il y a eu une centaine de personnes mobilisées, et c’est la que Marvin a rencontré Roger, Henri, Yves et Walid* qui se connaissaient déjà : ils s’étaient rencontrés sur un forum facebook issu du mouvement contre la loi travail.
À la base on voulait faire un collectif qui fasse un peu de syndicalisme, mais tous ne voulaient pas rentrer à la CGT, et on voulait aussi taffer sur des trucs non-syndicaux : le cyclisme à Paris, le genre, la sécurité (les accidents à vélo).
Là on a fondé le Clap, un collectifs de livreurs issus de différentes boîtes, comme Foodora, Deliveroo, UberEats et Stuart. On est aussi…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *