l’arrestation rocambolesque de l’opposante Diane Rwigara, par Sabine Cessou (Les blogs du Diplo, 7 septembre 2017)

L’opposante rwandaise Diane Rwigara, dont on était sans nouvelles depuis mardi 29 août à 10h15 — l’heure de sa dernière connection WhatsApp —, a fait sa réapparition le 4 septembre au soir. On se perdait en conjectures sur sa possible garde à vue pour une accusation de fraude fiscale à l’encontre de sa famille (présente dans les secteurs de l’immobilier, du savon et du tabac) ainsi que faux et usage de faux dans les listes de soutien qu’elle a présentées — en vain — pour sa candidature à la présidentielle du 4 août. Or, il semblerait qu’elle n’ait pas quitté son domicile de Kigali pendant plusieurs jours (lire « Diane Rwigara, une voix critique exclue de la présidentielle rwandaise »).

Une vidéo de son arrestation, le 4 septembre au soir, montre Diane Rwigara en train de tancer un policier. « Comment voulez-vous qu’on aille à la police, alors que vous nous avez enfermés ici ? », s’emporte-t-elle en kinyarwanda. La…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *