La frontière serbo-macédonienne. D’une gestion des passages à la gestion de l’attente

Suite du voyage à l’envers de Sarah et Sophie sur la route des Balkans en 2016. Après la Serbie, cette semaine elles racontent les filets macédoniens. A la suite d’un grand mouvement de mobilisation de locaux, destiné à soutenir matériellement le passage des migrants, les autorités ont refermé les frontières. Ce qui a transformé le pays en lieu d’attente pour les milliers de personnes qui espéraient continuer leur route. Sarah et Sophie témoignent ici de la réalité de ces camps devenus des lieux de vie, de ce que cela implique de passer cette frontière et de l’auto organisation des autochtones pour venir en aide aux migrants. La totalité de leurs témoignages sur la route des Balkans est disponible ici.



Montagnes greco-macédoniennes

Pour beaucoup de ceux que nous avons rencontrés, la Macédoine renvoie à des souvenirs douloureux, traumatiques et représentent une des étapes les plus difficiles de leur trajectoire. « Macedonia, no good, no good,…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *