La co-construction de la propagande

Pas facile de poser des questions aux élus écolo-citoyens de Grenoble : au Postillon, quand on cherche des informations normalement publiques, on se prend souvent des vents. C’est pas très sympa, mais bon on comprend : on ne couvre pas les événements de la mairie, on vient jamais à leurs conférences de presse, on signe pas nos articles, on ne sent pas bon des pieds et on écrit souvent des choses pas gentilles. Les écolo-gauchistes ne sont pas très joueurs, et surtout pas très ouvert à la « libération des données » (contrairement à leurs engagements de campagne), mais c’est presque compréhensible pour notre canard – quoique largement critiquable. Par contre il y a des attitudes municipales qu’on n’arrive pas à expliquer : la bande à Piolle est parvenu à se brouiller avec des médias pleins de bonne volonté. Le site internet Place Gre’net suit avec sérieux l’actualité municipale : ses journalistes vont aux conférences de presse et suivent tous les sujets…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *