Il y a 5 ans, la révolution de Rojava

Le 19 juillet 2012 des milices kurdes syriennes, les Unités de Protection du Peuple (YPG), prenaient le contrôle des grandes villes du nord de la Syrie. Depuis ce jour, les Kurdes syriens construisent leur autonomie et leur projet politique, séculier, démocratique et féministe, malgré la guerre civile.

Les Kurdes constituent un peuple apatride présent dans quatre pays : la Turquie, l’Iran, l’Irak et la Syrie. Le Kurdistan syrien, ou Rojava, est une zone périphérique de cette aire de peuplement avec seulement 2 à 3 millions de Kurdes sur les 40 millions qui vivent au Moyen-Orient. Ils sont persécutés et réprimés en Syrie depuis l’indépendance. La guerre qui fait rage depuis 2011 leur offre cependant une opportunité inédite non seulement de conquérir leur autonomie mais aussi d’accomplir un projet politique radical.

En vert les principales zones de peuplement kurde.

Le confédéralisme démocratique au Kurdistan Syrien

Le confédéralisme…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *