greek crisis: Troisième tour

Fortes pluies et orages sur la Grèce ces derniers jours. “Sale temps, fâcheux. Décidément, tout devient anormal”, insiste-t-il mon cousin Kóstas. “Argument-massue à une époque où on lèche le concret comme le bétail le sel”, écrivait Raymond Queneau, déjà en juillet 1939. Nous y serions toujours. Troisième Programme de la radio publique, émissions toujours consacrées à Mános Hadjidákis. Rue des rêves, ou autrement, ce destin qui domine le monde. Le soleil de la météorologie quant à lui, reviendra sans doute demain. Rare et belle pause entre poésie et musique.

Athènes sous les orages. Juin 2017

Mános Hadjidákis alors, et ses mélodies dédiées à l’oiseau par exemple égaré. Ce qu’on a voulu et cru supprimer était trop vivace pour ainsi périr, et ne pouvoir revivre. Qui sait ?

Actualité galopante, largement métapolitique et métadémocratique dans cette Europe. Conformisme sanguinolent des politiciens. Günther Anders et son…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *