greek crisis: Neuropa

Sixième été de ce blog. Paragraphes écrits à la manière d’un testament… à durée indéterminée. Les médias répètent et se répètent au sujet de l’Eurogroupe “réussi” du jeudi soir (15 juin). Les Grecs ne s’y intéressent plus tellement, la vraie vie n’y est guère, et cela contrairement à la mort lente. Donc passons. Heureusement, le Troisième Programme de la radio publique (ERT) a consacré bon nombre des émissions de sa journée au grand compositeur qui fut un temps son directeur, Mános Hadjidákis. Son existence physique s’est éteinte très précisément le 15 juin 1994. Œuvre alors à durée indéterminée !

Mános Hadjidákis (à droite), Míkis Theodorakis (à gauche) et Makis Matsas en 1967.

Le sens de l’été finalement c’est… de réécouter ainsi Georges Moustaki et Catherine Le Forestier chanter “Le facteur” de Mános Hadjidákis, ou encore, l’orchestre d’Edmundo Ros interpréter la “Fille aux œillets”, du…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *