greek crisis: Décor sculpté

L’été enfin ou presque, comme un avant-goût d’une destinée miraculeusement retrouvée. Les Grecs détestent l’hiver et abhorrent… la crise, sauf que dans les deux cas, c’est de la “météorologie” qu’il s’agit, d’après l’ambiance des mentalités du moment. “On ne chargera pas le temps qui fait, sauf que nous n’aurons plus froid. Quand l’hiver s’en va, c’en est presque la délivrance, tellement c’est intense”, précise-t-il le voisin Chrístos, un sans-emploi… installé. Ambiance !

Au sujet de la Caryatide volée par Lord Elgin. Athènes, mai 2017

Entre avril et mai, c’est autant le moment… très solennel des factures d’électricité qui arrivent dans les boîtes aux lettres, celles qui correspondent très exactement à la consommation hivernale. Les impayés se comptent alors déjà par dizaines de milliers. SYRIZA et ses nouvelles mesures austéritaires annoncées (tout de même au soir du 1er mai), moins…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *