greek crisis: Café des Poètes

Juillet bien entamé, les nouvelles tombent, mais elles tombent forcément dans l’eau. Les violents orages se sont déjà éloignés du pays, mais les medias en rajoutent autant. C’est tout de même un peu inhabituel en cette saison, supposée estivale garantie et dégagée. “Phénomènes extrêmes, ayant causé de nombreux dégâts matériels, puis un mort à l’ouest du pays”, martèlent les journalistes (radios du 18 juillet). Ils ont toutefois oublié… ces cinq cent moutons noyés en Thessalie près de Larissa capitale de la région, en début de cette semaine.

Faire la queue dès l’ouverture. Thessalie, juillet 2017

Pluie et vent, perturbations, sauf pour ce qui tient des vieilles habitudes. Car par tout temps, les Grecs iront patienter devant “leurs” banques, surtout depuis la mise en place des contrôles des capitaux. Pas de retrait possible au-delà de 460€ par compte et par semaine entre autres. Dès l’arrivée des payes ou des retraites, les…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *