greek crisis: Cadre naturel

Horizon et éloignement à perte de vue. Cadre dit naturel. Regard enfin dégagé, les îles bien connues des touristes, ou sinon, la montagne du pays dit “d’en haut”. Notre liberté en somme toute relative, se traduirait parfois par la capacité à prendre de la hauteur, en se délivrant, si ce n’est qu’exceptionnellement du “répétitisme” premier de la “gouvernance” actuelle. Et cet autre pays montagneux semble ainsi se maintenir coûte que coûte, entre (ses rarissimes) enclaves… touristiques, et ses multiples diagonales du vide qui se croisent. Athènes, c’est bien loin !

En ville de Trikala, le marché du lundi, juillet 2017

En plaine, par exemple pour la ville de Trikala (Thessalie de l’Ouest, à 340 kilomètres d’Athènes en allant vers le Nord), son “grand marché hebdomadaire” qui se tient chaque du lundi, restera encore pour longtemps une authentique institution sociale. Légumes, fruits, producteurs locaux, et aussi, cette grande…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *