Ghandi, le flûtiste soudanais qui joue pour les réfugiés

Halle Pajol (18e) – Posé sur l’esplanade Nathalie Sarraute, à l’endroit même où des dizaines de migrants s’étaient installés l’année dernière, Ghandi Adam a le sourire. Le flûtiste et compositeur de presque 40 ans sera sur la scène du Bal des migrants, organisé pour la deuxième année consécutive par le Baam [Le Bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants], le 13 juillet place Stalingrad.

« C’est dans la continuité de ce que je fais depuis des années auprès des migrants »

Le Soudanais, casquette sur la tête et veste en cuir, a posé ses valises dans la capitale française il y a une petite dizaine d’années.

Depuis son arrivée, il organise presque chaque semaine des concerts « sauvages » dans les quartiers de Paname où traînent les réfugiés.

« L’idée c’est aussi de repérer des artistes parmi les gens qui viennent, ça pourrait être un moyen pour eux de s’émanciper ».

Ghandi 1
Biker / Crédits : Maxime…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *