FAUT-IL RENVERSER LES STATUES D'ABRAHAM LINCOLN ?

Les affrontements du 12 août à Charlottesville, qui ont tué une militante antifasciste, avaient pour origine un projet de démantèlement d’une statue dédiée au général Robert E. Lee, chef des armées confédérées lors de la Guerre de Sécession américaine. Depuis, les images de destruction ou d’évacuation de monuments dédiés à des « héros » sudistes se sont enchaînées.

Cette semaine, l’historien Paul Delmotte revient sur le sens de ces destructions de statue. Il éclaire d’une lumière plus nuancée les figures de Robert E. Lee et Abraham Lincoln, ainsi que les ambiguïtés de leurs positions quant à l’esclavage, ambiguïtés trop souvent occultées selon lui par la mémoire officielle.

La littérature, le cinéma et, il est vrai, une bonne dose d’angélisme n’ont cessé de nous présenter la Civil War, la guerre civile américaine (1861-1865), comme un conflit entre « abolitionnistes » (les « nordistes ») et esclavagistes (les « sudistes »)….

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *