Faure Gnassingbé, autopsie d’un corps à la Présidence – The Dissident

Le Collectif Sauvons le Togo (CST) lors d'une manifestation interdite par le pouvoir. Photo DR

Le Collectif Sauvons le Togo (CST) lors d’une manifestation interdite par le pouvoir. Photo DR

Depuis le mois d’août, le peuple togolais occupe les rues des grandes villes du pays pour réclamer la démission du président Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005 suite au décès de son père et avec le soutien de l’armée. Réaction du blogueur togolais David Kpelly.

Aujourd’hui, notre Président est mort. Ou peut-être hier ou avant-hier ou il y a une semaine, je ne sais pas*. Ce qui est sûr, depuis le 7 septembre 2017, c’est que les Togolais ont décidé, après douze ans de cris de douleurs, de lamentations, de supplications, de marches de protestation, les Togolais donc, fatigués de crier à l’aide à une communauté internationale qui les ignore, ont débranché la dernière poche d’oxygène qui permettait encore au fils du sanguinaire Eyadema de respirer sur son fauteuil hérité : la terrorisation du peuple.

Il est fréquent,…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *