Europe : encore un effort pour en finir avec le libre-échange

De plus en plus de voix s’élèvent en Europe contre les accords de libre-échange, y compris au sein des parlements. Ces critiques annoncent-elles une rupture ? Pour mesurer la portée et les limites de ces accords, il vaut la peine de s’intéresser à leurs impacts dans le Sud ainsi qu’aux résistances qu’ils y ont suscitées.

Depuis quelques mois, l’opposition aux accords de libre-échange (ALE), revigorée par les négociations autour du Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP) et de l’Accord économique et commercial global (CETA), ainsi que par l’éphémère résistance du gouvernement wallon, refusant de signer ce dernier accord, semble avoir gagné en visibilité et en audience. En témoignent, par exemple, la Déclaration de Namur [1], du 5 décembre 2016, et la récente prise de position d’une dizaine de députés européens du groupe Socialistes & Démocrates, publiée dans Le Soir du 29 mai 2017 [2]. Est-ce le signal…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *