Epoque de changements, changement d’époque

Il y a dix ans, dès son élection à la présidence de l’Equateur, Rafael Correa annonçait que le pays allait amorcer sa sortie de la « longue nuit néolibérale  » et que le continent allait vivre non pas « une époque de changements, mais plutôt un changement d’époque ». Le temps qui commençait serait celui du dépassement du modèle néolibéral adopté par plusieurs pays de la région.

Une décennie plus tard, Correa a transmis le pouvoir à son successeur – Lenin Moreno, élu démocratiquement par la volonté majoritaire du peuple équatorien –, et a quitté victorieux ce pouvoir après ses dix années de présidence de l’Equateur. Correa appartient à une nouvelle génération de dirigeants politiques de gauche, non issus des strates dont sortaient traditionnellement les présidents de nos pays, mais venus de secteurs éloignés des systèmes oligarchiques traditionnels. C’est précisément de ce fait qu’ils ont pu rompre avec les intérêts…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *