Edmond Maire, c’était aussi la chasse aux sorcières dans la CFDT

Edmond Maire vient de disparaître à 86 ans. Il fut le secrétaire général de la CFDT « de la grande époque » combative et autogestionnaire. Il fut aussi un de ses fossoyeurs, comme le rappelle l’affaire de l’exclusion des postiers CFDT de Lyon-Gare, en 1977.

La CFDT est aujourd’hui une organisation syndicale de collaboration de classes, mais il n’en a pas toujours été ainsi. Pour parvenir à ce « recentrage », sa direction confédérale, avec Edmond Maire (1931-2017) à sa tête, a dû exclure progressivement les syndicalistes de lutte. C’est-à-dire celles et ceux qui, bien souvent, avaient rejoint la CFDT dans les années post-68, attiré.es par les positions radicales de la centrale cédétiste, son projet d’autogestion socialiste et une démocratie interne que n’offrait alors pas la CGT.

Dès 1976 par exemple, l’union départementale de Gironde est suspendue en raison de son soutien aux comités de soldats [1].

Ce recentrage, qui sera effectif en…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *