Édito N°51 // « Au turbin ! »

edito

Alors, vous pensiez qu’on allait vous laisser profiter de l’été, glandouiller à la fraîche avec un assortiment de mots croisés niveau médium ? Et ben nan, raté. La tentation était forte de se laisser aller à la douce chaleur de l’été après une année sociale haute en événements. Entre les élections, les manifs réprimées, le contexte sécuritaire, faut dire qu’on a morflé. On aurait bien fait une pause aussi, en vous sortant un numéro 51 bien anisé, mais Macron et son monde ne sont pas du genre à attendre la rentrée pour nous faire trimer et livrer tous les pans de nos vies aux diktats du capitalisme.

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *