Du microplastique dans nos rivières, un phénomène méconnu, mais inquiétant

  • Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), correspondance

Deux canoës s’apprêtent à glisser le long de la Nive, au Pays basque, en cet après-midi ensoleillé et venteux du mois d’avril. Sur la plage de galets en face de la zone d’embarquement, deux hommes ont tendu leur ligne et attendent qu’un poisson plus gourmand ou curieux que les autres se laisse tenter par leur appât. Dans les bateaux, c’est un matériel de pêche d’un tout autre genre que les quatre bénévoles de l’association la Pagaie sauvage ont embarqué : une bouteille de plastique coupée en deux sur laquelle est fixé un collant pour bébé, le « babylegs ». La partie de pêche qui s’annonce n’a pas pour objectif de rapporter du poisson, mais de collecter des données sur le taux de pollution aux microplastiques.

Entre 7.000 et 35.000 tonnes de microplastiques, constitués de particules de plastique inférieures à 5 millimètres, flotteraient à la surface des océans. Pourtant, cette…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *