Déserts médicaux : une première cartographie

8 août 2017 – 8 % des français vivent dans une commune « sous-dense » en médecins généralistes. Parmi eux, 300 000 personnes sont également éloignés d’un service d’urgence et à plus de 10 minutes d’une pharmacie. L’analyse de Xavier Molénat, extrait d’Alternatives Économiques.

Les « déserts médicaux », on en parle souvent… Sans nécessairement savoir de quoi il est précisément question. C’est pour tenter d’y voir plus clair que la Drees vient de réaliser un premier travail de repérage des inégalités d’accès spatial à la médecine généraliste [1]. Selon Noémie ­Vergier et Hélène Chaput, les deux auteures, la simple distance à l’offre de soins (mesurée par le temps d’accès) qui vient spontanément à l’esprit pour caractériser ces espaces, est un critère nécessaire, mais loin d’être suffisant. Il ne dit rien de la disponibilité des médecins, qui ne travaillent pas nécessairement à plein-temps dans leur cabinet. Il…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *