Dénoncer les bourreaux n’est pas un crime

Tad et Tro sont deux étudiants d’origine arménienne poursuivis par la justice française pour « violences volontaires avec préméditation ou guet-apens ». L’un pour avoir lancé du jus de grenade sur l’ambassadeur de Turquie en France en mars 2015, l’autre pour avoir filmé la scène. Leur action spectaculaire visait à dénoncer le négationnisme de l’État turc sur le génocide arménien, ainsi que les violations massives des droits humains par Ankara. Ils ont besoin de notre soutien.

Il y a 102 ans, la Turquie se rendait coupable du génocide des Arméniens. Ces crimes sont, à ce jour, restés impunis. Aujourd’hui, deux militants français d’origine arménienne réclamant justice, sont poursuivis par la justice française.

Qu’ont-ils fait pour mériter cela ?

Les faits qui leur sont reprochés sont, pour l’un, d’avoir lancé de l’eau colorée en rouge sur l’ambassadeur de Turquie en mars 2015 et, pour l’autre, d’avoir diffusé la scène sur…

Lire la suite

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *